TEIOTIOHKWEHAHTON

05 Août TEIOTIOHKWEHAHTON

TEIOTIOHKWEHAHTON – Perlage – Visions de paix

Chez les peuples autochtones des forêts du nord-est de l’Amérique du Nord, les perles wampum, petites perles blanches et violettes façonnées à partir de la nacre du coquillage de la palourde américaine, étaient utilisées pour créer des rangs de perles que l’on tissait ensuite sur des ceinturons ou autres objets (également appelés wampum) destinés à diverses fins, notamment comme monnaie d’échange ou outil de communication. Ainsi, les perles wampum étaient utilisées entre autres pour enregistrer une invitation officielle, une cérémonie de condoléances ou la signature d’un traité. Native Immigrant/Immigrant de souche a adopté le symbole de la Confédération iroquoise, soit le Cercle wampum, comme emblème de son projet artistique intitulé Tissage : Visions de la paix.

Le Cercle wampum se compose de cinquante rangs de perles de nacre disposés en cercle sur deux rangs de perles entrelacés. Ces cinquante rangs représentent les cinquante chefs des familles fondatrices de la Confédération iroquoise, et leur longueur identique symbolise l’égalité de chacun « Sha’tetionkwatte », soit la philosophie selon laquelle tous sont égaux et unis.

 Le Grand arbre de la Paix a ses racines au cœur même de la Confédération iroquoise. Ses quatre troncs séparés émergeant de l’unique base se dressent vers les quatre coins du monde. Tous ceux qui adhérent à la philosophie « Shat’tetionkwatte » sont invités à venir s’y abriter. L’aigle qui le couronne voit au loin, protège les enfants et prévient des dangers à l’horizon.

Les fondements de la pensée iroquoise reposent sur le principe que tous les peuples sont issus de la nature et guidés par des esprits puissants et éclairés. Par conséquent, un esprit sain, de par sa nature, ne peut qu’aspirer à la paix, ce qui dans ce contexte signifie l’absence d’injustice. Les peuples conservent le souvenir des temps passés, mais de quelle manière peut-on raviver le souvenir de ces visions de paix?


Native Immigrant/Immigrant de souche désire favoriser le partage des visions de paix véhiculées de par le monde, et mettre en lumière de quelles manières elles ont été enregistrées et imprégnées dans la mémoire collective. Était-ce par le tissage des perles ou à l’aide d’une autre forme d’art? Comment pouvons-nous raviver nos mémoires respectives liées aux structures de la paix?

Philip Deering – Interprète culturel, Native Immigrant/Immigrant de souche